1. Accueil >
  2. Catalogue >
  3. Huiles naturelles >
  4. Huiles solvantées >
  5. Huile-cire 2055
18-02-20

Huile-cire 2055

Huiles solvantées

Huile-cire 2055

Prix conseillé : 42.00 €
Huile-cire 2055

Photos du produit

  • huile-cire-2055-8_9a7fdc35.jpg
 

Voir aussi

L’huile-cire BIOFA est une décoction de haute qualité à base de résines et d’huiles naturelles. Satiné, microporeux, hydrofuge, anti-salissures et résistant à l’usure, le film superficiel que forme ce produit à la surface du subjectile met en valeur sa structure naturelle. Cette huile satisfait à la norme européenne EN 71, partie 3 (Sécurité des jouets) ainsi qu’à la norme DIN 53160 (Tenue à la transpiration et à la salive). L’huile-cire se prête au traitement de surface rationnel et économique de tous les planchers en bois et en liège, panneaux en matériaux dérivés du bois tels que les panneaux OSB etc. particulièrement absorbants ainsi qu’à celui des meubles et aménagements intérieurs. Cette huile-cire s’utilise comme couche de fond et comme couche de finition. Produit inadapté à toute exposition permanente à l’humidité.

L’application de ce produit constitue le traitement de finition idéal pour les huiles BIOFA Coloröle.

La stabilité au glissement et la résistance au dérapage de l’huile-cire ont été testées selon les critères bfu/EMPA appliqués en Suisse. Valeurs de stabilité au glissement : caoutchouc lisse : GS 2 ; caoutchouc à rainures fines : GS 3 ; caoutchouc à rainures larges : GS 3 ; cuir lisse : GS 1.

L’huile-cire 2055 satisfait aux exigences de la norme DIN EN 14342 Planchers et parquets en bois.

Numéro d’homologation DIBt : Z-157.10-104.

Etapes du processus

1 . Prétraitement

Le subjectile doit être propre et sec (taux d’humidité du bois : 12 % max.). Le cas échéant, on le nettoiera au Diluant BIOFA 0500. Ponçage final des planchers ainsi que des meubles et aménagements intérieurs au moyen d’un papier abrasif ou d’une toile émeri dont la granularité se situe respectivement entre 120 et 150 ou entre 180 et 240. Rien ne s’oppose à l’emploi de tampons appropriés en matière synthétique.

2. Couche de fond

Bien remuer l’huile-cire BIOFA. Employer un rouleau en velours à poils courts pour appliquer cette huile-cire en couches fines et homogènes sur les planchers. Sur les meubles et aménagements intérieurs, cette huile-cire s’applique à la brosse, au rouleau ou au pistolet . En présence de subjectiles très absorbants ou particulièrement poreux tels que le liège, le hêtre, l’aulne etc., il convient d’appliquer une première couche d’huile-cire saturante et homogène. Une autre option consiste à appliquer une couche de Fond dure BIOFA 3754/3755 (3755 pour réduire la quantité de solvant dégagée) et obtenir un effet maximal en profondeur. 

3. Couche intermédiaire et couche de finition

Au terme d’une période de séchage comprise entre 16 et 24 heures, on procédera à un ponçage intermédiaire des planchers au moyen d’une toile émeri dont la granularité se situe respectivement entre 150 et 180 ainsi qu’à celui des meubles et aménagements intérieurs au moyen d’un papier abrasif dont la granularité correspond à 240, puis on procédera à l’application d’une deuxième couche après avoir dépoussiéré à fond. En présence de subjectiles très absorbants tels que les parquets en liège, etc., l’application d’une couche supplémentaire d’huile-cire s’impose parfois.

Le traitement de finition des subjectiles teintés aux BIOFA Coloröle consiste en l’application d’une couche d’huile-cire additionnée jusqu’à 10 % max. de l’huile Coloröl avec laquelle le plancher considéré a été préalablement teinté. En présence de subjectiles extrêmement absorbants, l’application d’une couche supplémentaire s’impose

Important : Mélanger avant application le contenu des bidons dont la charge diffère ! Il convient de procéder à des essais préalables ! Pendant l’application et le séchage des produits, il faut veiller à une ventilation optimale à l’air frais ! En cas d’inobservation de cette consigne, il faudra compter avec des nuisances olfactives persistantes. S’abstenir de toute application si la température est inférieure à 12°C ! 

Données d’application au pistolet

Pistolet à godet et à air comprimé : Buse : 1 à 1,5 mm, pression de pulvérisation : 2 à 3 bars

Pistolet airless : Buse : 0,23 à 0,28 mm, pression de pulvérisation : 4 bars, pression matière : 80 bars.

Ces données correspondent à des valeurs moyennes. Veuillez adapter vos équipements en conséquence. 

4. Nettoyage des outils

Nettoyer immédiatement après usage au diluant BIOFA 0500. 

5. Nettoyage et entretien des surfaces traitées

Nettoyage à sec au moyen d’un chiffon doux et sec. Nettoyage humide à l’eau tiède additionnée d’un détergent doux à pH neutre.

Nous recommandons d’utiliser le nettoyant NACASA BIOFA 4010. Pour ce qui concerne les planchers, se reporter à la fiche d’entretien spéciale !

Séchage

Hors poussières au bout de 6 à 12 heures ; recouvrable et ponçable au bout de 16 à 24 heures. Les planchers présentent une praticabilité restreinte au bout de 3 jours et une résistance satisfaisante au bout de 7 à 10 jours (20 °C / taux d’humidité relative de l’ordre de 50 à 55 %). La chaleur et une bonne circulation de l’air accélèrent le séchage. Des températures plus basses, une hygrométrie élevée ainsi qu’une forte teneur en tanins ou la présence d’éléments en bois tropicaux ou en liège risque d’en ralentir le séchage. 

Conditionnements

  • 1L (12-16m²) : 42.00€
  • 2.5L (30-50m²) : 96.70€
  • 10L (120-200m²) : 364.65€

Composants

White-spirit hautement purifié, exempt de tout composé aromatique de synthèse, décoction d’huile de ricin et de résine de colophane, décoction d’huile de carthame et de résine de colophane, agent de matage, alumine, cire microcristalline, oxyde de zinc, bentonite, agent mouillant, agent antimoussant, siccatif lié à un polymère à base de cobalt, siccatif à base de calcium et de manganèse, antioxydant.

Consommation / rendement 

En fonction de l’homologation technique accordée  (DIBt), il convient d’appliquer, après la couche de fond dur sans solvant 3755 ou de la couche d’huile Coloröl 2110-11, une ou deux couches d’huile-cire 2055 dont l’épaisseur individuelle s’élève à 25 g/m² ou 28 ml/m².   

Si l’on ne travaille qu’à l’huile-cire 2055, les consommations et rendements qui suivent s’appliquent :

1e couche : près de 60 à 80 ml/m² ou bien 12 à 16 m²/l.

2e et 3e couches : 45 à 60 ml/m² chacune ou bien 16 à 20 m²/l.

La consommation et le rendement dépendent considérablement de l’état et de la porosité du subjectile. 

Entreposage

Au frais, au sec et dans des bidons hermétiquement fermés. Formation éventuelle d’une peau. Éliminer cette peau avant toute utilisation ultérieure. Procéder à un filtrage éventuel avant réutilisation ! 

Récipient

Bidons en tôle d’une capacité de 1 l / 2,5 l / 10 l 

Indications de danger :

Produit toxique et nocif à long terme pour les organismes aquatiques.

Consignes de sécurité

Conserver dans un fût métallique hermétiquement fermé les chiffons et vêtements imbibés de ce produit, ou bien les faire tremper, puis les laisser sécher sur une surface ininflammable (risque d’auto-inflammation !) Le produit en tant que tel n’est pas spontanément inflammable. Produit à entreposer hors de la portée des enfants. Lire l’étiquette avant toute utilisation ! En cas de malaise, prendre immédiatement contact avec un médecin ou un CENTRE ANTIPOISON. Si la consultation d’un médecin s’impose, il faut garder à disposition le récipient ou l’étiquette.  Éviter tout contact avec les yeux, la peau ou les vêtements. EN CAS DE CONTACT AVEC LA PEAU : Laver abondamment à l’eau et au savon. À n’utiliser qu’à l’air libre ou dans des locaux convenablement ventilés. En cas d’application au pistolet, il convient d’installer un dispositif d’aspiration et d’enfiler un masque de protection respiratoire. En cas de chauffage ou de pulvérisation, on ne peut écarter tout risque de formation de mélanges air/vapeur explosifs ! Avant toute application, il faut veiller à une protection suffisante de la peau. Le port d’un masque à poussières fines s’impose lors du ponçage ! Éviter tout rejet dans l’environnement. Il faut veiller à ce que ce produit ne se déverse ni dans les canalisations ni dans aucun cours d'eau. Une odeur caractéristique risque de se répandre en raison de l’utilisation de matières premières naturelles.

Fiche de données de sécurité disponible sur demande

 

Élimination

Il convient de se débarrasser des résidus liquides ainsi que des bidons non nettoyés et non vidangés auprès d’un centre de collecte pour peintures et laques périmées ou de procéder à leur élimination conformément aux dispositions légales locales / nationales en vigueur. Après séchage, les résidus et chiffons imbibés peuvent être enlevés avec les ordures ménagères.

Seuls les bidons nettoyés et vidangés peuvent être recyclés.

 

Code des déchets AVV conforme à la liste européenne des déchets : 08 01 11*

  

Étiquetage relatif aux COV conforme à la directive Decopaint et à l’ordonnance ChemVOCFarbV :

Valeur limite UE (cat. A/i) : 500 g/l (2010)

La teneur maximale en COV du produit 2055 s’élève à 450 g/l.

 

GISCODE :  Ö 60+

 
 
Close