1. Accueil >
  2. Catalogue >
  3. Laques écologiques >
  4. Laques et lasures solvantées >
  5. Lasures à l'huile 1061-1085
18-02-20

Lasures à l'huile 1061-1085

Laques et lasures solvantées

Lasures à l'huile 1061-1085

Prix conseillé : 33.85 €
Lasures à l'huile 1061-1085

Photos du produit

  • lasures-a-l-huile-1061-1085-31_f06cb33d.jpg
 

Voir aussi

Lasure satinée à pores ouverts, résistante aux intempéries, à base d’huiles naturelles. Protection des boiseries assurée par un film élastique hydrophobe et anti-salissures. Produit à usage intérieur et extérieur, conçu pour le traitement de tous les bois durs et tendres entrant dans la constitution des éléments suivants : fenêtres, portes, revêtements de façade, charpentes, palissades, aménagements intérieurs, meubles, jouets, etc. Produit également adapté au traitement de bois bruts.
L’application d’une lasure de teinte blanche permet d’atténuer ou de retarder l’assombrissement des bois clairs.

La lasure incolore 1075 est exclusivement réservée à un usage intérieur.

Attention ! Les produits BIOFA à usage extérieur ne peuvent que compléter le traitement de protection intégrée des boiseries. Il faut toujours respecter ce traitement de protection lors de la planification et de l’exécution des travaux (norme DIN 68800-2(4)).

Etapes du processus

1. Prétraitement

Le subjectile doit être propre et sec (taux d’humidité du bois : 12 % max.). Le cas échéant, on le nettoiera au Diluant BIOFA 0500. Nettoyer et poncer soigneusement les anciennes couches de lasure à forte adhérence. Éliminer les couches écaillées, puis nettoyer et poncer le subjectile. Il convient de laver consciencieusement les essences tanniques (p. ex. chêne) ou tropicales entrant dans la constitution d’éléments de construction extérieurs tels que les fenêtres, portes, etc. avant leur faire subir un premier traitement au white-spirit ou à l’alcool dénaturé. À l’extérieur, on appliquera au préalable une couche de lasure diluée (à parties égales avec le Diluant BIOFA 0500) ; à l’intérieur, on appliquera au besoin une couche de lasure incolore diluée 1075. Si une protection des boiseries conforme à la norme DIN 68805 s’impose (p. ex. pour les boiseries en pitchpin sujettes au bleuissement), il convient de procéder à l’application préalable d’un apprêt fongicide courant (utiliser des produits assortis du label de qualité RAL !). À l’extérieur, il convient de revêtir les panneaux en multiplex d’une couche de fongicide. Ensuite, il y a lieu de procéder à un ponçage intermédiaire en employant un abrasif dont la granularité se situe entre 180 et 240. 

2. Couche de fond

Bien remuer la lasure avant de l’appliquer à la brosse, au rouleau ou au pistolet. À l’intérieur, on diluera au besoin la lasure à l’aide du Diluant BIOFA 0500. Le cas échéant, on procédera à un ponçage intermédiaire. 

3. Couche intermédiaire et couche de finition

À l’extérieur, on appliquera encore deux couches successives de lasure. À l’intérieur, on appliquera la lasure en fonction de l’intensité chromatique souhaitée. Ponçage intermédiaire au besoin. À l’intérieur, les lasures teintées sont mélangeables, dans des proportions quelconques, à la lasure incolore 1075 ou au Diluant BIOFA 0500. Les fines couches de lasure mettent particulièrement en valeur la structure du bois. Les éléments de construction extérieurs (fenêtres, portes, etc.) devront , au minimum, être intégralement revêtus, avant leur montage et la pose de leur vitrage, d’une couche de fond et d’une seconde couche de lasure (conformément aux VOB, Partie C, DIN 18355).

Important : Il convient de procéder à un essai préalable ! Pendant l’application et le séchage des produits, il faut veiller à une ventilation optimale à l’air frais. S’abstenir de toute application de lasure si la température est inférieure à 12 °C.

Mélanger avant application le contenu des bidons dont la charge diffère ! 

Données d’application au pistolet

Pistolage à l’air comprimé : Buse : 1,5 à 1,8 mm, pression de pulvérisation : 3 à 4 bars. Airless : Buse : 0,23 à 1,8 mm, pression de pulvérisation : 2 bars, pression matière : 80 bars. Viscosité DIN 53211 / 4 mm – 40 s environ. 

4. Nettoyage des outils

Nettoyer immédiatement après usage au Diluant BIOFA 0500. Un diluant contaminé est susceptible d’être réutilisé au terme d’une phase de décantation.

5. Nettoyage et entretien des surfaces traitées

Il convient de nettoyer les surfaces lasurées des portes, fenêtres et autres éléments de construction tous les six mois à l’aide d’une éponge ou d’un chiffon doux imbibé d’une eau tiède additionnée d’un détergent doux au pH neutre, puis de les rincer à l’eau claire. Nous recommandons d’utiliser le nettoyant NACASA BIOFA 4010 (distribué par BIOFA).  Il faut impérativement s’abstenir d’utiliser tout détergent dur, solution savonneuse ou ammoniacale ainsi que tout produit ou ustensile de nettoyage et de récurage.

À l’instar des portes, fenêtres, etc., les boiseries raisonnablement exposées aux intempéries doivent faire l’objet d’un examen annuel ou semestriel de leur état de surface après nettoyage au NACASA 4010. Remédier immédiatement à toute dégradation superficielle. Ces éléments doivent demeurer revêtus d’un film de protection étanche et intact.

Procéder à l’application de couches de rénovation à la lasure teintée avant l’apparition des dégradations qui suivent : attaque fongique, gondolage, grisaillement, écaillage, fendillement, etc. 

Séchage

Revêtement sec, ponçable et recouvrable au bout de 12 heures. Revêtement sec à cœur au bout de 7 jours (20 °C / taux d’humidité relative de l’ordre de 50 à 55 %) Des températures plus basses, une hygrométrie élevée, une forte teneur en tanins ou des éléments en bois tropicaux peuvent occasionner des temps de séchage plus importants.

Conditionnements

  • 1L (10-14m²) : 33.85€
  • 2.5L (25-35m²) : 69.25€

Composants

White-spirit hautement purifié, exempt de tout composé aromatique de synthèse, décoction d’huile de ricin et de résine de colophane, huile de soja, standolie d’huile pyroligneuse, huile de ricin, huile de lin, huile de chardon, pigments en fonction de la teinte, agent de matage, oxyde de zinc, bentonite, agent mouillant, siccatif lié à un polymère à base de cobalt, siccatif à base de calcium et de manganèse, agent antimoussant et agent antioxydant. 

Consommation / rendement

1e couche : 70 à 100 ml/m² ou 10 à 14 m²/l 2e et 3e couche 30 à 90 ml/m² chacune ou bien 20 à 15 m²/l. La consommation dépend fortement de la porosité du subjectile. 

Entreposage

Au frais, au sec et dans des bidons hermétiquement fermés. Formation éventuelle d’une peau. Éliminer cette peau avant toute utilisation ultérieure. Procéder à un filtrage éventuel avant réutilisation !

Bidons

Bidons en tôle d’une capacité de 1 l / 2,5 l / 10 l.

Indications de danger :

Produit toxique et nocif à long terme pour les organismes aquatiques.

Consignes de sécurité

Conserver dans un fût métallique hermétiquement fermé les chiffons et vêtements imbibés de ce produit, ou bien les faire tremper, puis les laisser sécher sur une surface ininflammable (risque d’auto-inflammation !) Le produit en tant que tel n’est pas spontanément inflammable. Produit à entreposer hors de la portée des enfants. Lire l’étiquette avant toute utilisation ! En cas de malaise, prendre immédiatement contact avec un médecin ou un CENTRE ANTIPOISON. Si la consultation d’un médecin s’impose, il faut garder à disposition le récipient ou l’étiquette.  Éviter tout contact avec les yeux, la peau ou les vêtements. EN CAS DE CONTACT AVEC LA PEAU : Laver abondamment à l’eau et au savon. À n’utiliser qu’à l’air libre ou dans des locaux convenablement ventilés. En cas d’application au pistolet, il convient d’installer un dispositif d’aspiration et d’enfiler un masque de protection respiratoire. En cas de chauffage ou de pulvérisation, on ne peut écarter tout risque de formation de mélanges air/vapeur explosifs ! Avant toute application, il faut veiller à une protection suffisante de la peau. Le port d’un masque à poussières fines s’impose lors du ponçage ! Éviter tout rejet dans l’environnement. Il faut veiller à ce que ce produit ne se déverse ni dans les canalisations ni dans aucun cours d'eau. Une odeur caractéristique risque de se répandre en raison de l’utilisation de matières premières naturelles.

Fiche de données de sécurité disponible sur demande

Élimination

Il convient de se débarrasser des résidus liquides ainsi que des bidons non nettoyés et non vidangés auprès d’un centre de collecte pour peintures et laques périmées ou de procéder à leur élimination conformément aux dispositions légales locales / nationales en vigueur. Après séchage, les résidus et chiffons imbibés peuvent être enlevés avec les ordures ménagères.

Seuls les bidons nettoyés et vidangés peuvent être recyclés.

Code des déchets AVV conforme à la liste européenne des déchets : 08 01 11*

Étiquetage relatif aux COV conforme à la directive Decopaint et à l’ordonnance ChemVOCFarbV :

Valeur limite UE (cat. A/e) : 400 g/l (2010)

La teneur maximale en COV des produit 1075 et 1001 s’élève à 390 g/l.

GISCODE : BSL10

 
 
Close